Traitement Ostéoporose : 6 remèdes naturels efficaces

Le traitement de l’ostéoporose implique, le plus souvent, d’utiliser des médicaments prescrits par votre médecin et d’adopter une hygiène de vie adaptée pour permettre de ralentir la maladie en s’attaquant aux causes du problème. Dans cet article, Alexandre Auffret, kinésithérapeute et ostéopathe, vous partage son expérience et ses connaissances pour vous aider à faire face à l’ostéoporose.

En effet, il existe des moyens de gérer l’ostéoporose naturellement, en complément de votre traitement médical. Ce sont des choses que vous pouvez faire tous les jours grâce à une alimentation pour l’ostéoporose, de l’exercice physique quotidien, des compléments alimentaires, et d’autres conseils.

L’objectif est de vous donner les clés pour vous permettre de traiter naturellement votre ostéoporose en abordant les sujets suivants :

Qu’est ce que l’ostéoporose ?
Les causes de l’ostéoporose et les facteurs de risque
Traitement naturel de l’ostéoporose : 6 remèdes naturels
Ostéoporose ou arthrose, quelle différence ?

Qu’est-ce que l’ostéoporose ?

D’après la définition de la HAS (Haute Autorité de Santé), “l’ostéoporose est une maladie diffuse du squelette caractérisée par une faible masse osseuse et une détérioration de la micro-architecture du tissu osseux, responsables d’une fragilité osseuse, donc d’une augmentation du risque de fracture“.

Cette maladie se développe lentement sur plusieurs années et n’est souvent diagnostiquée que lorsqu’une chute mineure ou un choc soudain provoque une fracture osseuse.

L’ostéoporose survient lorsque l’organisme perd de son capital osseux. Toute notre vie, les cellules osseuses sont renouvelées et remplacées par des nouvelles. Ceci permet de conserver un os sain, fort et solide.

Avec l’âge, le manque d’exercice physique et une alimentation déséquilibrée, le corps ne produit plus assez de nouvelles cellules osseuses. Il ne peut donc plus totalement remplacé les anciennes et le tissu osseux s’affaiblit.

Ces porosités peuvent entraîner des fractures, des douleurs osseuses (rares) et parfois d’autres complications telles que des déformations de la colonne vertébrale.

L’ostéoporose est généralement observée chez les femmes de plus de 50 ans. Toutefois, les femmes plus jeunes et les hommes peuvent également développer cette condition. Selon les estimations, une femme sur deux et jusqu’à un homme sur quatre de plus de 50 ans se fractureront un os à un moment donné à cause de l’ostéoporose.

Cette maladie n’est généralement pas douloureuse avant la survenue d’une fracture, mais les fractures de la colonne vertébrale sont une cause fréquente de douleur à long terme (chronique).

Les causes de l’ostéoporose et les facteurs de risque

Selon l’HAS : “la masse osseuse augmente rapidement pendant la croissance, et continue d’augmenter pendant quelques années jusqu’à atteindre un pic, la masse osseuse maximale. Les personnes ayant une masse osseuse maximale faible sont probablement plus exposées à l’ostéoporose que les autres. Le pic de masse osseuse est en partie déterminé par la génétique, mais il est très influencé par la nutrition et l’activité physique“.

L’ostéoporose est une maladie essentiellement moderne causée par des interactions entre les gènes et plusieurs facteurs de risque : l’activité physique, l’âge, le sexe, les hormones et le régime alimentaire. La cigarette est un autre facteur de risque à prendre en considération.

L’ostéoporose est essentiellement une maladie causée par une destruction osseuse excessive, par les cellules ostéoclastes, par rapport à une reconstruction osseuse trop faible par les cellules ostéoblastes. En vieillissant, les effets de ce déséquilibre font que les os deviennent fragiles et se cassent.

Parmi tous les facteurs liés à l’âge conduisant à ce déséquilibre, l’insuffisance en œstrogènes est le plus important. Parmi ses nombreux rôles, les œstrogènes activent la production d’os par les ostéoblastes et désactivent les ostéoclastes, ce qui les empêche de “détruire” l’os.

Parmi les divers facteurs qui font de l’ostéoporose une maladie moderne, l’un des plus importants est l‘activité physique, dont les effets bénéfiques sur la santé des os ne sont plus à prouver. Tout d’abord, il faut savoir que votre capital osseux se forme généralement avant l’âge de 20 ans. Toutes les activités physiques, pendant l’enfance et la puberté, entraînent un pic de masse osseuse plus important.

Ensuite, le niveau d’activité physique continue également d’affecter la santé des os avec l’âge. Une activité physique importante et régulière ralentit considérablement et parfois même stoppe le taux de perte osseuse chez les personnes âgées.

En plus des oestrogènes et de votre activité physique, votre régime alimentaire, en particulier l’apport en calcium, constitue l’autre facteur majeur d’augmentation du risque d’ostéoporose.

Ainsi, les régimes alimentaires modernes à base de céréales raffinées sont déficients en calcium et acidifiant. Pour abaisser l’acidité, l’organisme doit puiser dans le stock de calcium qui s’appauvrit encore plus…

Ce problème est en outre souvent exacerbé par de faibles niveaux de vitamine D, qui aide l’intestin à absorber le calcium. Toutefois, le simple apport en calcium et en vitamine D n’est pas suffisant pour prévenir ou inverser la maladie. Il faut pratiquer de l’exercice physique pour stimuler vos ostéoblastes à utiliser ce calcium.

>> À LIRE : “La vitamine D où comment renforcer ses os grâce au soleil

Parmi ces facteurs de risque, d’autres “mineurs” viennent s’ajouter à la liste :

• Utilisation à long terme de certains médicaments, y compris les inhibiteurs de la pompe à protons, certains antidépresseurs, les médicaments anti-épileptiques, les contraceptifs et les stéroïdes.

Stress émotionnel, dépression, manque de sommeil.

• Perte de poids rapide suite à un régime amenant une restriction calorique sévère et une malnutrition.

Traitement naturel de l’ostéoporose : 6 remèdes naturels

Le traitement médical à suivre pour soigner l’ostéoporose doit être adapté à chaque patient. Seul votre médecin sera habilité à vous conseiller et vous devez suivre ces recommandations. Il existe différents médicaments sur le marché qui donnent des résultats significatifs.

Mais il existe également des mesures hygiéno-diététiques à mettre en place pour lutter contre l’ostéoporose. Ce traitement naturel s’attaquant aux causes profondes du problème et a pour but de limiter au maximum le risque de fracture.

Voici ma vidéo détaillant les solutions naturelles pour traiter votre ostéoporose :


1) Pratiquer une activité physique quotidienne.

En cas d’ostéoporose, il est primordial de faire de l’activité physique quotidienne afin de stimuler le production osseuse. Bien entendu, les bienfaits du sport ne s’arrêtent pas là et profitent à l’ensemble de l’organisme.

Il est conseillé de pratiquer une activité dite cardio au moins 30 minutes par jour. Si vous souffrez d’ostéoporose, je vous conseille de pratiquer une heure et plus chaque jour. Commencez par la marche à pied qui est une activité idéale.

La natation et le vélo sont également des sports conseillés, mais ce sont des activités portées. Les contraintes du poids du corps sont faibles, impactant moins la production d’os.

Si vous souffrez d’ostéoporose, évitez la course à pied et tous les sports nécessitant des sauts.

En plus, je vous recommande d’ajouter des exercices quotidiens de renforcement musculaire, très efficaces sur la santé de l’os.

>> ALLER PLUS LOIN : Utilisez mon “Programme gratuit d’exercice quotidien

Pour conclure, les activités comme le yoga ou le tai-chi sont également conseillées en complément, notamment pour travailler la flexibilité.

2) Adopter une alimentation saine et équilibrée.

Que faut-il manger en cas d’ostéoporose ? Votre alimentation doit contenir principalement des produits frais et non transformés, suffisamment de protéines, et d’aliments contenant des nutriments essentiels, en particulier du calcium, du magnésium, du phosphore, du manganèse et de la vitamine K.

Environ la moitié de vos os est composée de protéines. Par conséquent, un régime pauvre en protéines ne favorise pas la guérison, tout comme un régime trop riche en protéines. Il est donc important d’équilibrer l’apport en protéines et l’apport en minéraux.

Les aliments riches en protéines comprennent le poisson , les œufs et la volaille, le fromage et les yaourts non pasteurisés, les noix, les amandes, les graines, le tofu, les haricots et les légumineuses. Évitez les viandes rouges et les charcuteries ont tendance à “acidifier” l’organisme, ce qui n’est pas une bonne idée en cas d’ostéoporose. Les protéines végétales contiennent beaucoup de protéines et sont excellentes pour la santé.

L’apport en calcium est donc important. Parmi les meilleures sources de calcium, on trouve tous les produits laitiers non pasteurisés, les légumes verts (comme le brocoli, le chou frisé et le cresson), les amandes et les sardines.


Pour vous aider à adopter un régime alimentaire sain et équilibré, téléchargez la fiche PDF qui regroupe des recettes équilibrées et des conseils pour cuisiner facilement et rapidement.

ME LA PROCURER →


Quels aliments éviter en cas d’ostéoporose ? Les aliments suivants sont à éviter car ils peuvent aggraver la perte osseuse et contribuer à une faible masse osseuse ou à l’ostéoporose :

• L’alcool augmente l’inflammation et la diminution du stock de calcium osseux.

• Les boissons sucrées et le sucre ajouté. Le sucre augmente également l’inflammation et acidifie l’organisme.

• La viande rouge et les charcuteries. Une consommation élevée de sodium et de viande rouge peut entraîner une perte osseuse.

• La caféine. Une consommation excessive de caféine peut entraîner une perte osseuse.

3) Réguler son stress et dormir suffisamment

Le stress et le sommeil sont des éléments clés dans la régulation du système hormonal. En cas d’ostéoporose, principalement chez la femme ménopausée, la production des hormones est fortement perturbée.

Un niveau de stress trop élevé produit plus de cortisol, une hormone qui perturbe de nombreuses fonctions de l’organisme. L’effet négatif sur les os est provoqué par l’action directe du cortisol, réduisant la croissance osseuse et augmentant la résorption osseuse, ainsi que par des mécanismes indirects tels que la malabsorption du calcium.

>> À LIRE : “Les solutions pour gérer son stress et le diminuer

De plus, le manque de sommeil perturbe la formation de l’os et son renouvellement, ce qui conduit à diminuer la densité osseuse. Il perturbe également la flexibilité de l’os, ce qui peut ainsi augmenter le risque potentiel de fracture.

>> À LIRE : “6 astuces pour retrouver un sommeil réparateur

Voici les astuces:

1) Créer une atmosphère de sommeil dans sa chambre.

2) Diminuer l’intensité lumineuse 1 à 2 heures avant l’heure du coucher

3) S’éloigner des écrans au moins 1H avant de dormir

4) S’exposer à la lumière naturelle le matin (au moins 20 minutes)

5) Stoppez la caféine après 12 heures

6) Se coucher à la même heure tous les jours

4) Les compléments alimentaires contre l’ostéoporose

Lorsque vous avez pratiquer les 3 conseils précédents, il est intéressant de les compléter par une prise de compléments alimentaires contre l’ostéoporose. Attention toutefois, la prise de compléments alimentaires n’est pas anodine et peut avoir des effets néfastes sur la santé. La priorité reste l’alimentation et les “vrais” aliments.

Les 4 compléments suivants sont intéressants en cas d’ostéoporose :

Calcium. Il est préférable de choisir le citrate de magnésium qui est mieux absorbé par l’organisme.

Magnésium qui est indispensable pour le métabolisme du calcium

Vitamine D3 qui aide à absorber le calcium et dont la carence par manque d’exposition au soleil est très fréquente.

Vitamine K permettant également la formation du tissu osseux.

Les besoins journaliers varient fortement d’une individu à l’autre. Je vous conseille d’en parler à votre médecin ou de vous rapprocher d’un professionnel de santé capable de vous guider dans le dosage.

Commencez d’abord par introduire les aliments riches en calcium, en magnésium et en vitamine K dans votre alimentation et à vous exposer au soleil quotidiennement avant de vous orienter vers des compléments alimentaires.

5) S’exposer au soleil pour la vitamine D

Connue pour être la vitamine du soleil, elle est synthétisée par notre corps en réponse à l’exposition. Elle peut aussi être consommée à partir de compléments. Ses fonctions sont multiples dans notre organisme :

Maintenir la santé des os et des dents en fixant et régulant le calcium.

♦ Aide à maintenir l’équilibre du système immunitaire, du cerveau et du système nerveux.

♦ Participe à la régulation de la glycémie (influence sur le diabète) via son action sur les sécrétions d’insuline.

♦ Rôle dans la fonction respiratoire et cardiovasculaire.

Influence l’expression des gênes impliqués dans de multiples cancers.

Essayez de vous exposer chaque jour environ 20 minutes au soleil, sur une peau découverte au niveau du visage, des bras et des jambes. C’est est le meilleur moyen de prévenir une carence en vitamine D.

Pour obtenir suffisamment de vitamine D, vous devez exposer de grandes surfaces de votre peau au soleil sans crème solaire, seulement sur de courtes périodes. Plus la couleur de votre peau est foncée, plus vous aurez besoin de prolonger le temps d’exposition au soleil pour produire suffisamment de vitamine D.

6) Prévenir le risque de chute

Lorsque vous souffrez d’ostéoporose, vos os sont fragilisés. Une simple chute sans gravité peut avoir de lourdes conséquences et conduire à des fractures.

Si vous êtes âgés, si vous avez des troubles de l’équilibre et des faiblesses musculaires, vous devez prendre les mesures nécessaires pour prévenir le risque de chute :

• Utiliser une canne pour vous déplacer (à tenir dans la main opposée au côté le plus faible).

• Installer une barre murale dans ses toilettes et sa salle de bain.

• Prendre son temps pour se lever de son lit ou de son canapé. Le changement de position peut entraîner des chutes de tension.

• Porter des chaussures confortables, sans talon et stables.

• Allumer la lumière lorsque vous vous levez la nuit.

La rééducation a une place importante puisqu’elle permet d’obtenir des résultats significatifs sur la prévention des risques de chute. Les exercices de kinésithérapie travaillent l’équilibre, le renforcement musculaire et le travail de le marche. Les programmes de rééducation font partis intégrante de la prise en charge de l’ostéoporose.

Ostéoporose ou arthrose, quelle différence ?

L’ostéoporose est une maladie de l’os. L’arthrose touche les tissus mous des articulations : le cartilage.

L’arthrose affecte donc les articulations et les tissus environnants. Les articulations sont les endroits du corps où les os se rejoignent, tels que les genoux, les poignets, les doigts, les orteils et les hanches.

L’ostéoporose et l’arthrose partagent de nombreuses similitudes dans le mécanisme d’apparition de la maladie. Pour les deux conditions, de nombreuses personnes améliorent les problèmes en suivant des recommandations très similaires. En général, les exercices qui mettent l’accent sur les étirements, le renforcement, la posture et l’amplitude de mouvement sont appropriés.

>> ALLER PLUS LOIN :  Si vous souffrez d’arthrose, lisez mon article pour connaitre “les 6 solutions pour soigner l’arthrose

NOTEZ CET ARTICLE
5 sur 5 (2 Vote)

Conclusion sur l’ostéoporose :

L’ostéoporose est une maladie de plus en plus fréquente qui se doit d’être soignée sans tarder. En prévention comme en traitement, les 6 conseils précédents sont efficaces. Ils permettent de construire une hygiène de vie saine, adaptée à la maladie et permettant de ralentir l’ostéoporose et la prévenir.

Pour appliquer tous ces changements d’hygiène de vie, que cela soit pour l’activité physique, l’alimentation, le stress ou le sommeil, je vous recommande la lecture de mon livre. Il présente toutes les informations à connaître et les conseils à mettre en place au quotidien :

Sources :
Prévention, diagnostic et traitement de l’ostéoporose
Ostéoporose et rééducation
Comprendre l’ostéoporose
Nutrition et métabolisme osseux
Les médicaments de l’ostéoporose
Stress and Alterations in Bones: An Interdisciplinary Perspective
Impacts of Psychological Stress on Osteoporosis: Clinical Implications and Treatment Interactions
An overview and management of osteoporosis

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués*

Restez informé des nouveautés du site

S'INSCRIRE A LA NEWSLETTER