Categories: Les news

Le sport est-il le meilleur antidépresseur naturel ?

Le sport a de multiples vertus sur votre forme et votre santé. Mais un des bienfaits à ne pas sous-estimer, ce sont ces effets sur le cerveau. L’exercice physique est considéré comme un puissant antidépresseur.

Vous n’avez jamais remarqué à quel point, lorsque vous restez longtemps inactif, à cause du temps par exemple, ou longtemps assis en voiture, vous vous sentez fatigué. Votre niveau d’énergie est faible, vous avez envie de ne rien faire et le moral en prend un coup… C’est le manque d’activité qui déclenche ce mécanisme.

Dans mon article “Votre sédentarité est en train de vous tuer”, je vous ai parlé des méfaits de l’inactivité et de l’impact positif de l’activité physique sur l’ensemble de votre corps. A travers cet article, je vais vous expliquer pourquoi l’exercice physique devrait être prescrit comme antidépresseur naturel !

Les signaux envoyés par l’exercice physique

Vous savez que, en réponse à l’exercice physique, votre organisme envoie de puissants signaux chimiques. Cette production massive circule via votre sang dans tous vos tissus et provoque des réactions presque réflexes sur votre corps.

Lorsque vous faites de l’exercice physique, il devient mince et puissant. L’excès de gras devient superflu, vous gardez juste une petite réserve graisseuse en cas de coup dur mais pas plus, sinon cela serait un handicap car le trimbaler partout demande de l’énergie et diminue vos réflexes.

Vos os et vos articulations se fortifient grâce aux contraintes exercées par vos muscles en action qui se développent ainsi que les chocs à répétition. Le cœur et le système circulatoire se développent pour alimenter vos muscles en sang et en oxygène. Et votre cerveau change aussi, il capte les signaux chimiques véhiculés par l’activité et c’est en cela qu’il peut être considéré comme  un très bon antidépresseur. Il développe une chimie d’optimisme, d’énergie et d’action, l’humeur idéale pour partir à la chasse ou à la cueillette. Car oui votre cerveau possède en lui une partie ancienne et primitive vieille de millions d’années !

Votre cerveau primitif a besoin d’activités physiques !

En réalité, notre cerveau moderne est formé de trois parties qui se sont modelées et développées au cours de notre évolution. Nous avons donc conservé notre cerveau primitif qui est en partie commun à nos ancêtres : c’est le cerveau reptilien. Si vous désirez en savoir plus sur ces 3 parties, lisez l’article : “Le cerveau à tous les niveaux”.

Le cerveau reptilien est aveugle, sourd et muet. Il n’entretient aucun lien conscient avec l’extérieur, à l’exception de l’odorat. Mais il responsable des instincts, la base de nos émotions et des réflexes automatiques. Il fonctionne donc comme il y a des millions d’années et provoque en nous les mêmes réactions que lorsque nous vivions dans la nature. Et c’est ce cerveau primitif ou physique qui gère notre corps.

Il voit donc l’activité physique comme le signe du renouvellement cellulaire et la sédentarité comme le principal signal du déclin. Lorsque vous ne bougez pas, que vous êtes inactif, votre cerveau reptilien croît que c’est la famine, que l’hiver arrive. Il va donc réagir comme il y a des millions d’années : dépression, baisse d’énergie, stockage des excès de nourriture en gras, baisse du système immunitaire, fonte des muscles, que des signaux de déclin…

A l’inverse, l’exercice physique va déclencher énergie, croissance, forme. C’est un peu le bouton ON de la vie. Voilà pourquoi il va agir comme un antidépresseur sur nous, en activant la production automatique des signaux de vie, d’énergie, de santé (avec les hormones et les substances neuronales) et de croissance grâce à notre cerveau primitif !

L’activité physique : le meilleur antidépresseur !

Une recherche de 2014, publiée dans le journal JAMA Psychiatry (1), a trouvé que les sujets qui faisaient de l’exercice physique trois fois par semaine voyaient leur risque d’être déprimés diminuer de 19 %. A l’inverse, les gens déprimés sont moins susceptibles d’être physiquement actifs. La dépression agit comme une sorte de barrière contre l’activité. L’étude réalisée sur plus de 11000 participants rapporte que quand des personnes initialement inactives se mettent à faire du sport 3 fois par semaine, elles réduisent leur risque de dépression de 19 %. Mieux encore, chaque séance supplémentaire diminue les risques de dépression de 6 %. Les chercheurs en concluent que l’activité physique agit comme un véritable antidépresseur et qu’elle devrait être intégrée dans le plan de traitement de certaines maladies psychiques.

N’attendez plus pour stimuler chaque jour votre cerveau primitif avec lactivité physique pour déclencher en vous une vague de bien-être, de santé et de forme dans votre corps. Voilà pourquoi je le clame haut et fort : le sport, c’est le plus puissant antidépresseur naturel. C’est à vous de stimuler le processus le plus souvent possible. Nous avons toujours en nous une part ancestrale qui n’est pas adaptée à notre mode de vie, alors ne la zappez plus si vous voulez être heureux et épanoui !

Cet article vous a été utile ? Alors partagez-le plus possible autour de vous ! Ne soyez pas égoïste, à votre tour de faire du bien aux autres. Pour ne plus rater les nouveaux articles, inscrivez-vous à la newsletter ici.

(1) Depressive Symptoms and Physical Activity During 3 Decades in Adult Life. Bidirectional Associations in a Prospective Cohort Study. JAMA Psychiatry. 2014. doi:10.1001/jamapsychiatry.2014.1240.

Partager

100% GRATUIT / 1 Mois pour Avoir moins MAL et vous SOIGNER

En Savoir Plus