Categories: L'essentiel

Le rôle des protéines et leurs bienfaits.

Les protéines font partie intégrante de notre alimentation quotidienne. Du sédentaire au sportif confirmé, savoir gérer son apport en protéines avec intelligence, c’est vous aider à franchir une marche importante dans la maîtrise de votre alimentation au quotidien. Vous le savez certainement, les protéines sont indispensables pour vivre. Notre organisme en a besoin pour assurer de nombreuses fonctions. Nous les trouvons dans une liste d’aliments longue comme le bras (et pas que dans la viande et les œufs), ce qui permet notamment aux végétariens de vivre en parfaite santé sans carence. Voici de quoi vous apprendre l’indispensable à connaître sur le rôle des protéines, gage d’une alimentation équilibrée et d’un poids santé !

Les protéines sont partout à l’intérieur de vous !

Elles se trouvent un peu partout à l’intérieur de notre corps. Élément fondamental, elles sont en réalité constituées d’un enchaînement d’acides aminés, comparable à des colliers de perles. Vous en avez dans vos muscles, votre peau, vos os, vos cheveux, bref dans quasiment tous les composants de votre organisme (d’où leur appellation courante de briques du corps). La science en a répertorié plus de 10 000 différentes.

Sans une bonne alimentation, 8 briques manquent à l’appel !

Vous fabriquez les protéines de votre corps grâce à votre stock d’acides aminés qui sont apportés par votre alimentation ou directement fabriqués par votre organisme via d’autres substances (comme le glucose par exemple). Vous avez donc 20 acides aminées différents et 8 sont dits essentiels car ils ne peuvent être fabriqués par votre corps. Le seul moyen de vous en procurer, c’est par votre alimentation. Vous comprenez à quel point il est indispensable de savoir la gérer au quotidien. S’il vous manque ces 8 briques, comment avoir un corps en bonne santé ? C’est un peu comme si ils vous manquait plus d’un tiers des matériaux indispensables pour construire votre maison…

Les protéines ne riment pas uniquement avec “viande et œuf”.

Votre alimentation vous permet de vous apporter ce qu’il faut pour construire vos propres protéines. Vos acides aminés arriveront via deux sources différentes :

Les protéines d’origine animale, qui disposent de l’intégralité des 8 acides aminés essentiels.

Les autres sources comme les fruits, les légumes, les graines, les fruits secs qui disposent d’une partie de ces acides aminés.

Alors, pour être certain d’avoir mes 8 acides aminés, autant que je mange de la viande et des œufs sans me soucier des autres sources ! Et non, il existe une sorte de “pack offert” pour toute ingestion de protéine d’origine animale : les mauvaises graisses et le sel inclus gratuitement dans le colis. Je vous expliquerai tout cela en détail dans le seconde volet du dossier sur les aliments riches en protéines, pour vous apprendre à gérer vos apports protéiques au quotidien.

Le rôle des protéines au quotidien : des bienfaits santé à n’en plus finir !

Vous comprenez donc que gérer intelligemment vos apports protéiques en jonglant entre les différentes sources “saines” telles que le poisson, les haricots et les amandes par exemple, sans penser uniquement viande rouge et œuf, c’est un moyen ultra efficace de jouer sur la santé globale de votre organisme. Voici quelques précisions sur le rôle des protéines et ses bienfaits santé :

Rôle primordial dans le contrôle du poids et de votre faim (la satiété). En mangeant assez de protéines, en variant la source et en diminuant les glucides, vous allez facilement perdre les kilos superflus ou garder votre poids santé acquis dernièrement. Et surtout, vous aurez moins faim ! Vous le savez désormais, les protéines permettent de diminuer l’index glycémique de la plupart des aliments.

Diminution des risques cardio-vasculaires. Une étude sur 120000 personnes révèlent qu’en remplaçant 90 grammes de viande rouge chaque jour par 90 grammes de protéines “saines” permet de diminuer de 13% les risques (1). Pour chaque consommation supplémentaire de 40 grammes par jour de viande rouge, les risques sont augmentés de 20%. Une autre étude (2) comparant 80000 femmes sur 20 ans, nous révèlent qu’un régime avec un apport élevé de protéines et surtout de protéines “maigres” mais faible en glucides diminuent les risques de problème cardiaque de 30% par rapport à un régime avec une consommation importante de glucides et moins de protéines. Le remplacement des glucides par les protéines “saines” diminue la pression artérielle, le mauvais cholestérol et augmente le bon !

Moins de risque de développer un diabète. Grâce à une alimentation équilibrée entre les différentes sources de protéines, vous diminuez les risques de diabète (de type 2). A chaque fois que vous remplacez votre viande rouge par du poisson ou des légumineuses (haricots rouges, lentilles…) vous diminuez vos chances de développer un diabète de 16 à 35% (3).

Une bonne gestion de l’apport protéique et vous risquez moins de souffrir d’un cancer : du colon, de l’utérus notamment.

J’espère vous avoir ouvert les yeux quant à certaines fausses idées circulant souvent sur le rôle des protéines. Le rôle des protéines n’est pas de vous faire grossir, elles ne sont pas mauvaises pour la santé, c’est en réalité tout le contraire. Vous pensiez tout cela, simplement par manque d’informations pertinentes, résumant les protéines à la viande rouge qui rime avec mauvaises graisses. Dans la suite de cet article, je vous donne toutes les pistes pour gérer votre apport protéique (quoi, combien, comment, quand) ! Ne croyez pas tout ce que l’on vous dit dans le domaine de la nutrition, vérifiez la véracité des informations, les sources et leur logique.

Cet article vous a été utile ? Alors partagez-le plus possible autour de vous ! Ne soyez pas égoïste, à votre tour de faire du bien aux autres. Pour ne plus rater les nouveaux articles, inscrivez-vous à la newsletter ici.

(1). Pan, A., et al., Red meat consumption and mortality: results from 2 prospective cohort studies. Arch Intern Med, 2012. 172(7): p. 555-63.

(2). Halton, T.L., et al., Low-carbohydrate-diet score and the risk of coronary heart disease in women. N Engl J Med, 2006. 355(19): p. 1991-2002.

(3). Pan, A., et al., Red meat consumption and risk of type 2 diabetes: 3 cohorts of US adults and an updated meta-analysis. Am J Clin Nutr, 2011. 94(4): p. 1088-96.

Partager

100% GRATUIT / 1 Mois pour Avoir moins MAL et vous SOIGNER

En Savoir Plus