La pomme de terre fait-elle grossir ? Attention, ce n’est pas un légume !

Cliquer ICI pour Télécharger Mon Guide Gratuit "Faire une liste de courses Saine"

Pour beaucoup d’entre vous, manger des pommes de terre s’apparente à un bon choix alimentaire pour la santé. A la question : “Vous mangez des légumes ?”, beaucoup citent encore la pomme de terre ! Cet aliment est ultra consommé en France et dans le monde. Aux Etats-Unis, les gens mangent plus de 57 kgs de pommes terre par personne chaque année (c’est une moyenne). Mais la pomme de terre fait-elle grossir ?

Une tasse de pomme de terre c’est le même effet sur le sucre sanguin qu’une canette de Coca (1)!

Et oui, ne confondez pas la pomme de terre et les légumes. La pomme de terre fait-elle grossir ? Oui car elle est très riche en sucre que votre corps digère très vite. Ainsi, votre taux de sucre grimpe vite et l’insuline est sécrétée en excès pour calmer ce pic. L’index glycémique peut varier de 65 à 95 en fonction des modes de cuisson. N’hésitez pas à vous rendre sur le site de lanutrition.fr pour les consulter. Cet effet dévastateur sur le sucre sanguin et l’insuline peut conduire à une faim accrue rapidement après le repas. Ce qui peut ainsi conduire à une prise de poids (2).

La pomme de terre vapeur après le sport, un choix judicieux !

Voilà pourquoi, dans le sport, manger des pommes de terre, en vapeur, reste répandu après une grosse compétition. En effet, le but premier reste de manger des glucides qui se digèrent rapidement. C’est donc ici l’idéal, avec un index glycémique de 65. Bon nombres de coureurs cycliste en consomment après les courses dans les bus, 1 heure après l’arrivée. En dehors de ce moment précis, autant consommer des glucides avec un index glycémique plus bas (riz complet, pâtes complètes, légumineuses, quinoa…).

La pomme de terre fait-elle grossir ?

Voici quelques résultats d’études pour illustrer ce titre :

Les personnes qui augmentent leur consommation de frites, de pommes de terre au four ou en purée prennent plus de poids dans le temps (3).

Les personnes qui ont diminué leur consommation de pommes de terre prennent moins de poids. C’est aussi vrai chez les personnes qui augmentent la quantité de légumes.

Manger des pommes de terre en trop grande quantité peut augmenter les risques de développer le diabète, chez la femme. Les remplacer par des graines complètes le diminue (4).

Par quoi remplacer la pomme de terre ?

Ce n’est vraiment pas compliqué de manger des pommes de terre en faible quantité en les remplaçant par les aliments suivants :

Commencez par la remplacer par la patate douce. Elle est excellente pour la santé, a un index glycémique bas, se cuisine de la même façon et surtout c’est nettement meilleur ! En frites, en potatoes, en purée, mélangée avec d’autres légumes, il n’y a que la patate douce dans la vie !

Elle est riche en vitamine C et en phosphore. Mais les brocolis contiennent tout autant de vitamine C et les haricots blancs de phosphore.

Les graines complètes sont bien plus intéressantes pour votre corps (riz complet, brun, quinoa…). L’impact sur le sucre sanguin est nettement meilleur.

Toutes les légumineuses sont intéressantes, de part leur faible impact sur l’augmentation du sucre sanguin. Et en plus, c’est une super source de protéines et de fibres. Lisez mon article sur les légumineuses ici.

La pomme de terre fait-elle grossir ? Oui si vous la considérez comme un légume ! En résumé, n’arrêtez pas de manger des pommes de terre. Limitez simplement la consommation au maximum. Gardez le côté plaisir avec de bonnes frites occasionnellement, même si je pense que les frites de patate douce vont vite vous faire changer cette habitude. Et si vous devez en manger, privilégiez le mode de cuisson vapeur qui est nettement plus sain, surtout pour les sportifs. Pas de panique, il n’y a pas que la patate dans la vie !

Cet article vous a été utile ? Alors partagez-le plus possible autour de vous ! Ne soyez pas égoïste, à votre tour de faire du bien aux autres. Pour ne plus rater les nouveaux articles, inscrivez-vous à la newsletter ici.

Cet article a été rédigé par mes soins ( Alexandre Auffret ). Pour en savoir plus sur moi, consultez la page à propos : https://www.reprenezlescommandes.com/a-propos/

(1) Halton, T.L., et al., Potato and french fry consumption and risk of type 2 diabetes in women. Am J Clin Nutr, 2006. 83(2): p. 284-90.

(2) Halton, T.L., et al., Low-carbohydrate-diet score and the risk of coronary heart disease in women. N Engl J Med, 2006. 355(19): p. 1991-2002.

(3) Mozaffarian, D., et al., Changes in diet and lifestyle and long-term weight gain in women and men. N Engl J Med, 2011. 364(25): p. 2392-404.

(4) Halton, T.L., et al., Low-carbohydrate-diet score and risk of type 2 diabetes in women. Am J Clin Nutr, 2008. 87(2): p. 339-46.

Partager