Quels antioxydants prendre pour sa santé ?1st novembre 2015

Santé et antioxydants

Mais pourquoi, depuis de nombreuses années, vous entendez de plus en plus parler d’antioxydants ? Des rayons entiers d’antioxydants sont disponibles en pharmacie, en parapharmacie, dans votre supermarché et encore plus sur internet. Tous sont vendus comme miraculeux pour votre santé, pour lutter contre la fatigue et le vieillissement. Logique que vous soyez autant confrontés à tous ces produits presque magiques, imaginez tout l’argent que cela représente. Il y a vraiment de quoi gagner gros si vous vendez le meilleur antioxydant en lui associant une liste de vertus longue comme le bras. C’est pratique, la majorité des consommateurs commencent par acheter ce type de produits, sans rien changer à leur mode de vie et leur alimentation, pour se donner bonne conscience.

En réalité, lorsque vous êtes en mesure de faire le tri entre les différents antioxydants, et après avoir adopté un mode de vie sain avec une alimentation équilibrée, vous pouvez en faire de puissants alliés “santé”. Je vous aiguille dans cette démarche à travers les quelques lignes qui vont suivre.

Qu’est-ce que c’est les antioxydants ?

Ils correspondent à un groupe de molécules, comprenant des vitamines, des oligo-éléments et des micronutriments contenus dans l’alimentation, permettant de protéger nos cellules des effets des radicaux libres. Ces derniers correspondent aux déchets produits naturellement par nos cellules durant leur activité. Il est donc nécessaire de les éliminer pour ne pas polluer l’environnement cellulaire, afin d’éviter les effets néfastes d’un surplus de radicaux libres : destruction des parois cellulaires entraînant la mort prématurée, modification de l’ADN et donc production de protéines anormales par nos cellules. Les antioxydants ont donc pour rôle principal de neutraliser les radicaux libres et leurs méfaits.

Radicaux libres et antioxydants

Où se cachent-ils ?

Dans notre alimentation. Voilà pourquoi il est important d’avoir une alimentation saine et équilibrée, afin d’optimiser vos apports et contrer les effets des radicaux libres. Voici une liste des principaux : vitamine A, C, D, E, le bêta-carotène, les polyphénols (tanins, flavonoïdes), la coenzyme Q10, le zinc, le sélénium…

Le problème avec notre alimentation moderne, c’est que nos aliments qui la composent ont perdu considérablement en qualité, au profit d’une optimisation de la productivité. Ils ne sont pas aussi riches en antioxydants que lorsqu’ils poussaient tranquillement dans la nature, au gré des caprices du climat et de la terre. C’est en ce sens que je vous recommande d’en consommer, et ce malgré vos changements de mode de vie, pour jouir d’une parfaite santé. Mais pas n’importe comment !

Inutile de vous bourrer de pilules !

Il s’avère que de très nombreuses études ont été effectuées sur les effets d’une supplémentation quotidienne en antioxydants. Et que nous révèlent ces études : en prendre tous les jours ne va pas vous rendre en bonne santé pour autant. Pour preuve, une étude de 2004 (1) a voulu comparer les effets sur la santé d’un apport journalier en antioxydants face à un placebo. 13000 Français ont été suivis durant 7 ans et demi ! La pilule contenait de la vitamine C, E, du bêta-carotène, du zinc et du sélénium. Figurez-vous qu’il n’y a eu aucune différence en termes de bénéfice santé entre la pilule magique prise pendant 7 ans et demi et le placebo !

Stop aux pilules

Trop d’antioxydants diminuent la performance sportive !

C’est choquant ce que je vous annonce là ? Une étude récemment (2) publiée dans le journal Sports Medicine a analysé les effets des compléments, avalés quotidiennement, sur la performance des sportifs. La conclusion est sans appel : Une consommation chronique d’antioxydants alimentaires est probablement nocive. L’entraînement sportif entraîne une augmentation importante de la production des déchets cellulaires certes, mais ceci s’avère positif dans sa progression. En effet, c’est ce mécanisme qui permet au corps de mettre en place des réponses adaptatives à l’entrainement. Vous améliorez ainsi votre forme physique ! En vous bourrant d’antioxydants tous les jours, vous supprimez une partie des effets bénéfiques de vos entrainements dans le but d’améliorer votre condition physique. C’est dommage de s’entrainer pour rien. Cela risque de choquer de nombreux athlètes, persuadés de bien faire en consommant à l’année tout un tas de compléments…

Mangez équilibré et faites des cures occasionnellement.

Voici ce qu’il vous faut retenir : les compléments c’est bien de temps en temps. Pris tous les jours, cela devient nocif. Commencez par équilibrer votre alimentation et à piocher dans ma liste des aliments contenant une quantité importante d’antioxydants pour composer vos menus : les fruits (agrumes, kiwi, fruits rouges, melon, mangue, raisin noir, abricot, cerise, banane), les légumes (avocat, asperge, épinard, choux, brocoli, maïs, poivron, tomate, mâche, poireau, courgette), les poissons, les fruits secs dits oléagineux (noix, noisette, amande), les huiles végétales, le chocolat, les boissons (thé vert, café, vin rouge). Voici avec une liste des antioxydants et les différentes sources alimentaires, si vous voulez être pointilleux !

Seule la vitamine C prise quotidiennement (1 gramme par jour environ) peut produire un réel effet santé, notre corps ne pouvant pas la stocker pour faire quelques réserves ! Utiliser un complément antioxydant a également des effets bénéfiques sur votre corps, mais occasionnellement (1 semaine tous les un ou deux mois par exemple). Voici des noms de laboratoires fiables pour faire votre choix : Solgar, Supersmart, Nutriting. Durant la période hivernale, où le manque de soleil se fait sentir, je vous conseille de prendre de la vitamine D. Prenez 4 000 à 5 000 UI par jour, sur une période allant du mois d’octobre à avril. Priorité donc à ce que vous mettez dans votre assiette, du bon sens encore et toujours.

Cet article vous a été utile ? Alors partagez-le plus possible autour de vous ! Ne soyez pas égoïste, à votre tour de faire du bien aux autres. Pour ne plus rater les nouveaux articles, inscrivez-vous à la newsletter ici.

(1) Hercberg S, Galan P, Preziosi P, et al. The SU.VI.MAX Study: a randomized, placebo-controlled trial of the health effects of antioxidant vitamins and minerals. Arch Intern Med. 2004; 164:2335–42.

(2) Sports Medicine. 2015, Volume 45, Issue 7, pp 939-955. Impact of Dietary Antioxidants on Sport Performance : A Review. Andrea Braakhuis, Will Hopkins.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *