Je pense trop : combattre l’art de trop penser.3rd juillet 2015

Je pense trop

Vous passez votre journée à cogiter, à ruminer ? Vous vous dîtes souvent : “ J’en ai marre, je pense trop ! ” ? Pas de panique, nous sommes nombreux à être touchés par ce problème. Heureusement, il y a des solutions pour combattre ce que nous appelons en psychologie “l’overthinking”, l’art de trop penser.

“Je pense trop.” Stop, ce n’est pas un drame !

Effectivement cela vous gâche la vie et vous empêche de savourer les bons moments. C’est une source de stress supplémentaire qu’il faut apprendre à canaliser. Mais votre cerveau est fait pour penser. Et c’est d’ailleurs grâce à ce mécanisme, durant lequel des nouvelles pensées sont sans cesse créer, que nous trouvons les idées nécessaires pour résoudre nos problèmes, mener notre vie comme bon nous semble et nous orienter vers ce que nous aimons ou, au contraire, que nous détestons faire. Apprenez à écouter vos pensées et à faire le tri. N’oubliez pas une chose indispensable, vos pensées, c’est bien vous et votre cerveau qui les créent !

Apprendre à s’écouter.

Comment voulez-vous diminuer l’activité de votre cerveau, en terme de pensées, si vous ne prenez pas le temps de les écouter ? Voyez les comme un moyen vous permettant de faire le lien entre votre monde intérieur et votre vie réelle. Ainsi, vos pensées méritent d’être d’écoutées. Elles vous permettent d’en savoir plus sur votre état émotionnel du moment, sur vos envies, sur ce qui vous motive ou à l’inverse ce qui vous effraye. Apprenez donc à les écouter, sans jugement dans un premier temps, puis analyser les pour déterminer leurs origines. Si elles existent, ce n’est pas par hasard, alors arrêtez de les ignorer, elles finiront toujours par revenir et vous rentrez dans le cercle vicieux du “Je pense trop”.

Savoir s’isoler pour mieux penser.

Difficile, dans notre monde d’aujourd’hui, de trouver des situations calmes où vous êtes en mesure de faire le point sur vous mêmes. Vous vous levez, vous allumez la télé et écoutez toutes les mauvaises nouvelles du monde qui viennent vous polluer l’esprit. Vous prenez la voiture pour aller travailler et vous écoutez les tubes du moment que l’on vous repasse en boucle. Vous arrivez au travail et, entre le téléphone, les mails et les collègues, vous êtes sans cesse sollicités. Vous partez prendre votre pause du midi en mangeant un sandwich en pleine galerie commerciale, dans le bruit et la foule. Vous rentrez du travail, vous êtes encore sollicités, soit par les contraintes de la vie quotidienne, soit en regardant à nouveau la télé pour oublier cette journée stressante. Et pendant tout ce temps, du réveil au coucher, votre cerveau a pensé, il a essayé de communiquer avec vous toute la journée, et vous ne l’avez jamais écouté. A vous désormais de prendre le temps de mettre votre journée en mode “off” et d’écouter ce qu’il vous dit. Pour cela, à vous de trouver le moyen idéal : dans le silence, en pleine nature, avec de la musique, en sortant votre chien… Bref, trouvez ce qui vous permet de vous recentrer, pour rétablir la communication avec votre monde intérieur.

je pense trop

Faites le tri.

Vous pouvez désormais faire le tri. Gardez en vous les pensées positives, concentrez vous dessus. Écoutez celles qui s’avèrent négatives, et mettez en place des actions pour y remédier. Notez si besoin, sur une liste, les choses à faire pour régler la source du problème. Souvent il s’agit de choses très simples mais qui, lorsqu’elles ne sont jamais prises en compte, reviennent sans cesse à votre esprit… Avec cette technique, vous allez chasser beaucoup d’idées qui polluent votre esprit et laissez de la place pour celles qui vont vous apporter du bien être dans votre quotidien.

Fixez vous des objectifs.

C’est un des moyens les plus efficaces pour diminuer votre hyper activité mentale. Nous aimons savoir vers où nous allons, la plupart du temps nous nous sentons rassurés et apaisés. Imaginez si vous passiez votre temps à marcher dans le noir complet ? Il y a de quoi être stressé et se poser 1000 questions. Maintenant, vous écoutez vos pensées, vous gardez les positives, elles vont donc forcément vous conduire vers de futurs objectifs. Gardez les précieusement en tête, ils valent de l’or !

“Je pense trop”… Oubliez cette phrase et passez à l’action !

Il ne reste plus qu’à passer à l’action. Déterminez ce que vous devez mettre en place pour y arriver et agissez pour ne plus vous dire “Je pense trop” ! C’est par l’action que vous allez vous épanouir, que vous allez apprendre à vous connaître. Vous allez désormais savoir ce qui vous “fait du bien” et ce qui vous “stresse, vous angoisse” et qui s’avère contre productif pour vous.

Grâce à ce système, vous allez progressivement apprendre à gérer votre pensée, diminuant ainsi les idées négatives et stressantes, et à vous recentrer sur vos envies. Votre bien-être va grimper en flèche, vous allez enfin vivre par choix, sans subir tout ce qui vous entoure et qui vous empêche de savoir ce que vous désirez vraiment!

Cet article vous a été utile ? Alors partagez-le plus possible autour de vous ! Ne soyez pas égoïste, à votre tour de faire du bien aux autres. Pour ne plus rater les nouveaux articles, inscrivez-vous à la newsletter ici.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *