Excès alimentaire pendant l’hiver ? Faire du sport : La Solution à privilégier

Nous arrivons à une période plus délicate à gérer en termes de santé. L’automne est bien avancée, les températures chutent et l’hiver arrive à grand pas. Une période propice à un excès alimentaire, durant les fêtes de fin d’année entre autre. Malheureusement, c’est aussi une période où beaucoup stoppe le sport. Nous allons voir qu’un excès alimentaire sans faire de sport à côté, même ponctuellement, c’est une très mauvaise idée !

Excès alimentaire et manque de sport, c’est l’obésité assurée

Aujourd’hui en France (novembre 2016), la moitié des plus de 30 ans sont en excès de poids. Ce chiffre délirant conduit à l’augmentation du diabète, de l’hypertension, des risques cardiovasculaires. Un excès alimentaire régulier devient une pratique commune. Les récentes études ont conclu qu’augmenter sa dose de sport permettait de diminuer les méfaits du surpoids et de l’excès alimentaire. L’inflammation du tissu adipeux et des niveaux élevés d’acides gras jouent un rôle clé dans le développement d’une résistance à l’insuline liée à l’obésité.

Même occasionnel, un excès alimentaire cause des dommages !

Même lorsque vous mangez trop en excès et de façon ponctuelle, les conséquences sont là. Une semaine d’excès alimentaires a un effet négatif sur la régulation de la glycémie et la sensibilité à l’insuline. Une étude récente a voulu voir si ce problème pouvait être amélioré en pratiquant du sport pendant cette période.

Les chercheurs ont donc recruté des jeunes de 21 à 26 ans. Pendant une semaine, ils ont mangé 30% de calories en plus qu’habituellement. A côté, ils devaient pratiquer au minimum 2h30 d’exercices de gym réparties sur 6 jours. Les chercheurs ont ensuite mesuré les différents marqueurs sanguins responsables des troubles métaboliques après un excès alimentaire.

Le sport réduit les méfaits d’un excès alimentaire

Chez les personnes qui n’ont pas fait de sport, les marqueurs de l’inflammation dans les tissus adipeux augmentent après une semaine de trop manger. A l’inverse, les participants actifs pratiquant l’exercice physique n’a montré aucun signe d’inflammation dans les tissus adipeux, et aucun changement dans la tolérance au glucose ou de la décomposition chimique des matières grasses.

Pour conclure, même quand vous faites des excès, emmenez votre jogging et vos baskets. Votre santé reste préservée.

>> À LIRE : “Votre sédentarité est en train de vous tuer

NOTEZ CET ARTICLE
0 sur 5

>> ALLER PLUS LOIN : “Programme de remise en forme physique en ligne sur 12 semaines”

Partagez mon article à vos amis et laissez moi vos commentaires ou questions. J’y répondrai avec grand plaisir.

Cet article a été rédigé par Alexandre Auffret, kinésithérapeute, ostéopathe, éducateur santé et auteur du livre Comment vivre en bonne santé au 21e siècle?



Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués*

Restez informé des nouveautés du site

S'INSCRIRE A LA NEWSLETTER