Carence en vitamine B12 : Etes-vous carencé? Tout ce qu’il faut savoir10th décembre 2017

Cet article a pour but de vous expliquer pourquoi la carence en vitamine B12 ne concerne pas que les vegans et les végétariens. Les récentes études indiquent qu’une personne sur 5 est carencée. Vous en faites peut-être parti ?

En effet, cette vitamine est souvent citée comme un supplément indispensable au régime végan ou végétarien. Malheureusement, elle est rarement conseillée dans le cas des gens qui ont simplement décidé de manger moins de viandes, de poissons, d’oeufs ou de produits laitiers pour leur santé et ou par conviction.

Pour rendre l’information plus agréable et plus rapide à assimiler pour vous, visionnez ma vidéo ci-dessous qui pourra vous apporter toutes les informations importantes que vous devez connaitre. Vous allez apprendre au travers de celle-ci et cet article :

• Qu’est-ce que la vitamine B12 et à quoi sert-elle ?

• Pourquoi est-elle si importante pour votre santé ?

• Dans quels aliments vous pouvez trouver la vitamine B12 ?

• Etes-vous susceptible d’avoir une carence en vitamine B12 ?

Comment se supplémenter si vous avez décidé de diminuer votre consommation de produits d’origine animale ?

• Des informations complémentaires précieuses en plus de la la vidéo.

Les recommandations nutritionnelles actuelles nous incitent fortement à diminuer notre consommation de produits d’origine animale. Mangez moins de viande, moins de poisson, moins d’oeuf et de produits laitiers pour être en meilleure santé. Il est vrai que la grande majorité des études récentes prouvent que plus nous nous rapprochons d’une alimentation 100% à base de plantes, plus notre santé est améliorée. Sans produit animaux, moins de risque de maladie et une plus grande longévité (en bonne santé).

Cependant, tout le monde ne souhaite pas devenir végétarien ou vegan. L’alimentation ce n’est pas tout blanc ou tout noire, il y a aussi le côté plaisir qui rentre en compte. Sachez tout de même qu’en diminuant vos apports en produits animaux vous faites beaucoup de bien à votre santé et aussi à la planète. Mais vous vous exposez à une carence en vitamine B12, chose qui est souvent totalement oubliée malgré les conséquences graves sur la santé.

repas équilibré

L’assiette santé ci-dessus, qui résume un régime alimentaire équilibré, nous aide à réduire les sources de produits animaux, notamment en mangeant des protéines végétales telles que les légumineuses, les céréales complètes ou les légumineuses. Cela permet, pour votre santé et votre ligne, de passer à une source de protéine animale par jour voire moins. Votre corps ira mieux et la planète vous dira merci. Mais la carence en vitamine B12 peut pointer le bout de son nez. En effet, comme vous pouvez le constater sur le tableau ci-dessous, la vitamine B12 ne se retrouve que dans les produits animaux et parfois en très petite quantité.

sources alimentaires en vitamine B12

Les recommandations journalières, en France, sont de 2,5 micro grammes par jour. Elles semblent nettement sous-évaluées. En effet, aux Etats-Unis, jusqu’en 2012, elles étaient de 2,4 mcg/j. Celles-ci reposaient sur une étude de 1958 réalisée sur 7 personnes dont 4 sont qualifiées de “Négros”. Autant vous dire que ces recommandations sont quelque peu obsolètes, la ségrégation entre les noirs et les blancs n’étant normalement plus d’actualité !

recommandation en vitamine B12

Désormais, les recommandations journalières aux Etats-Unis sont de 4 à 7 mcg/j soit 2 à 3 fois plus que les recommandations françaises. Si nous nous basons la-dessus, quelqu’un comme vous, qui a diminué sa consommation animale, a des raisons de se poser des questions concernant la carence en vitamine B12. Prenons l’exemple d’un blanc de poulet et d’un oeuf par jour et vous ne disposez que de 0,3 + 0,6 = 0,9 mcg de vitamine B12. Sachant que tout n’est pas absorbé par votre système digestif, je vous pose la question : êtes-vous carencé en vitamine B12 ?

A moins d’être un gros “viandard” qui mange un steak de boeuf, 2 oeufs et du poulet tous les jours, cela semble plutôt complexe. Sans parler des risques sur la santé d’une telle consommation de protéines animales, idem pour le poisson qui est désormais lui aussi fortement pointé du doigt.

Les symptômes sont multiples et restent “sourds” dans les premiers temps, correspondant à un état de carence léger : anémie, fatigue importante, diminution des performances chez le sportif, douleurs dans les membres, problèmes digestifs, troubles du sommeil. Ils deviennent ensuite très graves. N’hésitez pas à consulter ce lien sur les symptômes de la vitamine B12.

Si vous êtes concerné, parlez à votre médecin de votre situation et l’intérêt d’une éventuelle supplémentation. En préventif, pour éviter les carences, les doses recommandées sont de 250 mcg/j ou 2500 mcg une fois par semaine. En effet le foie a la capacité de stocker la vitamine B12. Les doses sont très élevées car la vitamine B12 est absorbée dans un très faible pourcentage durant la digestion. En cas de carence, les doses durant la phase initiale peuvent monter à 1000 mcg/j et plus. Il n’y a pas d’effets secondaires constatés à ce jour en lien avec un surdosage en vitamine B12. Choisissez la cyanocobalamine, nom scientifique d’une des formes de vitamine B12, qui est souvent moins chère et tout aussi efficace. Les formes en comprimés à prendre par voie orale ou les liquides avec des gouttes à placer sous la langue semblent révéler les mêmes effets.

J’espère avoir pu vous procurer les informations importantes que vous recherchiez concernant la carence en vitamine B12. N’hésitez pas à partager cet article et la vidéo autour de vous. Ne soyez pas égoïste, à votre tour de faire du bien aux autres. Pour ne plus rater les nouveaux articles, inscrivez-vous à la newsletter ici. 

Sources : 

https://nutritionfacts.org/video/vitamin-b12-recommendation-change/

Efficacité supplémentation par voie orale ou sous la langue : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1884303/

Une étude de cas sur les carences en vitamine B12 :
http://www.jscimedcentral.com/Nutrition/Articles/nutrition-1-1008.pdf

NB : Cet article informatif n’a pas vocation de remplacer les conseils de votre médecin ou de votre nutritionniste. Lui seul est habilité à prendre la décision et à juger de l’intérêt d’un éventuel contrôle par bilan sanguin et d’une supplémentation en fonction de vos habitudes alimentaires.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

8 Partages
Partagez8
Tweetez
+1
Partagez
Stumble